Technologie - récupération et valorisation des métaux précieux

Les polymères Magpie captent les métaux grâce à un procédé de filtration standard. Le mécanisme chimique utilisé est la chimie de coordination  : Un lien sélectif se forme entre le métal et les billes de polymères. Ce procédé est très différent de la chimie des échangeurs d'ions, habituellement utilisé pour le traitement de l'eau, donnant à la technologie Magpie de meilleures performances et une meilleure sélectivité.

Ces résines sont constituées de fonctionnalités  phosphine oxide qui vont permettre de former des liens de coordination avec les métaux précieux (similaire au TOPO mais sans la difficulté d’un procédé d’extraction liquide/liquide). La fonctionnalité de phosphine oxide est très stable thermodynamiquement, conférant aux résines Magpie :

  • Une sélectivité maximale pour les métaux précieux (malgré 1000x, ou plus, de métaux communs, sel) et pour certains métaux toxiques.
  • Une efficacité dans des conditions très difficiles (pH bas, oxydation, TOC élevé).
  • Une grande performance (concentration de métaux résiduels bas) même en présence d'autres ligands.

Les résines Magpie peuvent être utilisées pour la capture de métaux en particulier dans les cas où les échangeurs d'ions ou les résines chélatantes ne fonctionnent pas. Les métaux ciblés incluent les métaux précieux (métaux du groupe platine et l'or), les métaux très toxiques/communs et les métaux nobles comme le montre la liste non exhaustive ci-dessous :

METAUX TOXIQUES

Répond à la réglementation

  • Cuivre
  • Plomb
  • Zinc
  • Nickel
  • Cadmium
  • Cobalt
  • Mercure
  • Uranium
  • Indium
  • Gallium

METAUX PRECIEUX

Récupère les dernières traces

  • Platine
  • Palladium
  • Rhodium
  • Iridium
  • Or

Magpie Polymers a développé une culture de l’innovation et maintient un développement continu de ses produits. Notre technologie est brevetée et est le résultat d’une recherche rigoureuse ayant pour but de réduire les risques environnementaux et d’améliorer la valorisation.